vendredi 23 septembre 2016

Concert ecourté pour Kalash à l'île de la Réunion


Des voyous sont montés sur la scène. Ils sont arrivés par les coulisses, suite à une  faille dans la sécurité. Mais quel concert !

" dans le Coran, à aucun moment on appel au meurtre de qui que ce soit" ... Expliquez moi alors ?


Le Coran Sourate II La Génisse, verset 214/217 
Persécuter (les croyants) est plus grave que TUER (les Impies).
Il s'agit ici d'un appel au meurtre en raison de la religion.

Le Coran Sourate II La Génisse, verset 187/191 : TUEZ-LES partout où vous les atteindrez ! EXPULSEZ-LES d'où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu'ils vous y aient combattus ! S'ils vous y combattent, TUEZ-LES !telle est la 'récompense' des Infidèles.
Le Coran Sourate III la famille dImran 122/127: (Allah fait cela) afin que vous tailliez en pièces ceux qui sont infidèles, (pour que) vous les culbutiez et quils sen retournent déçus.

Le Coran sourate IX Revenir de l'erreur ou l'immunité, verset 5 : Quand les mois sacrés seront expirés, TUEZ les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S'ils reviennent [de leur erreur], s'ils font la Prière et donnent l'aumône (zakât), laissez-leur le champ libre ! 

Le Coran sourate V La Table est servie verset 37/33: La récompense de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre sera d'être TUES ou d'être CRUCIFIES, ou davoir les mains et les pieds opposés tranchés ou d'être bannis de leur pays.
Suite de la précédente sourate (Le Coran sourate V La Table est servie), verset 37/34 : "... excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Donc sauf à se convertir, naturellement, l'islam ou la mort, le "cercueil ou la valise"... Pourquoi tout processus de paix, signé avec l'Islam est voué à l'échec ?

 Réponse :
Le Coran sourate IV les Femmes verset 91/89 : [Les hypocrites] aimeraient que vous soyez impies comme ils l'ont été et que vous soyez à égalité [avec eux]. Ne prenez pas parmi eux de patrons ('awliyâ') avant qu'ils émigrent (sic) dans le Chemin d'Allah ! sils vous tournent le dos, prenez-les et TUEZ-LES où que vous les trouviez ! Ne prenez, parmi eux, ni patron ni auxiliaire.

Le Coran, Al-Maidah 51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.
Le Coran sourate IV Les Femmes verset 93/91 : Vous trouverez d'autres [hypocrites] qui désirent vivre tranquilles avec vous et tranquilles avec les leurs... Sils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, prenez les et TUEZ-LES où que vous les acculiez ! Sur ceux-là, Nous vous accordons un pouvoir éclatant.

Le Coran sourate IX, 29 : Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux dentre les hommes des Écritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusquà ce quils payent le tribut de leurs propres mains et quils soient soumis.

Le Coran Sourate IV Les Femmes verset 102/101 : Les Infidèles sont pour vous un ennemi déclaré.

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 40/39 Appel aux armes : Et combattez-les jusquà ce que le culte entier soit rendu à Allah

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 47/45 : O vous qui croyez ! quand vous rencontrez une troupe (ennemie) soyez fermes ! invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux !.

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 62/60 préparez contre (ces Infidèles) ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l'ennemi d'Allah !

Le Coran sourate IX verset 30 : Les juifs ont dit : Ozaïr est fils d'Allah. Les Chrétiens ont dit : Le Messie est le fils d'Allah. Tel est ce qu'ils disent. Qu'Allah les anéantisse !

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 17 : (Croyants !) vous n'avez donc point tué ces Infidèles, mais cest Allah qui les a tués.

Le Coran sourate IX Revenir de lerreur, verset 41 : Lancez-vous légers et lourds. Menez combat de vos biens et de vos personnes dans le chemin d'Allah.

Le Coran sourate IX verset 124/123 : O vous qui croyez ! Combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage! Quils trouvent en vous de la dureté !.

Le Coran sourate XLVII, Mahomet, verset 37/35 : Ne faiblissez donc pas ! N'appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n'abolira pas vos (louables) actions. N'appelez point à la paix.

Le Coran sourate 48 Le succès verset 16 : Vous êtes appelés contre un peuple plein d'une redoutable vaillance, (ou bien) vous les combattrez ou bien ils se convertiront à l'Islam.

Le Coran sourate 48 Le succès verset 29 : Mahomet est l'apôtre d'Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l'égard des Infidèles et compatissants entre eux.

Le Coran sourate 49 Qâf verset 15 : Les croyants sont ceux qui ont mené combat de leurs biens et de leurs personnes dans le chemin d'Allah.

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 66/65 : O Prophète !, encourage les Croyants à combattre ! S'il se trouve parmi vous vingt hommes constants, ils en vaincront deux cents. Sils sen trouvent cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles !.

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 67/66 : S'il se trouve parmi vous cent hommes constants, ils en vaincront deux cents. S'il sen trouve mille, ils en vaincront deux mille avec la permission d'Allah.

mercredi 21 septembre 2016

Mail envoyé à deux sénateurs qui veulent imposer le vote obligatoire :


Bonjour madame la Sénatrice, (je fais suivre ce courriel à M. Bailly)
J'ai bien noté en lisant la presse de ce matin, que vous défendez le principe de vote obligatoire (ce qui est déjà le cas) et surtout contraignant (ce qui reste à faire).

Cependant, je tiens à vous informer qu'à l'égal de la majorité des abstentionnistes, je ne compte pas exercer mon devoir de citoyen pour les prochaines présidentielles, pour les raisons suivantes qu'il vous faudra examiner, si vous souhaitez que ce projet de loi soit complété des mesures nécessaires pouvant restaurer un souffle de citoyenneté en France.

1) Pour commencer, je précise qu'être abstentionniste ne fait pas de moi un être dépolitisé, bien au contraire. D'ailleurs, étant activiste, je peux vous dire que nombre de réseaux militants très engagés en France, ne votent plus. Il faut donc chercher à comprendre pourquoi des gens qui s'intéressent à la politique ne votent pas.

2) La France n'est pas une démocratie comme l'expliquait fort justement l'Abbé Sieyes. Le régime démocratique suppose le pouvoir conféré par la constitution aux citoyens, d'initier et voter les lois, ainsi que faire et défaire leurs mandataires par le biais du référendum, cela indépendamment de leur représentation parlementaire.

"La démocratie représentative" n'est qu'un slogan visant à faire accepter une tyrannie molle aux gens les plus crédules ou les moins éduqués, du fait d'ailleurs que ni les médias, ni l'école et encore moins les juristes et politiciens, ne font de pédagogie à la population sur les lois et la philosophie du droit. Vous me pardonnerez donc mon manque de béatitude face au discours ambiant de notre appareil politico-médiatique et d'adapter ma participation à la vie politique du pays, en dehors des schémas électoraux et partisans.

3) Le mandat impératif est interdit par la constitution, ce qui permet à n'importe quel larbin encravaté, de produire des slogans en guise de programme électoral, sans les justifier par un calendrier des réformes et une évaluation économique sur celles-ci, et même de retourner sa veste une fois élu. J'ajoute que depuis la réforme du quinquennat - et à bien y réfléchir depuis bien plus longtemps encore - le parlement n'est plus un contre-pouvoir au gouvernement puisqu'élu durant la même période électorale que le président de la République. J'ajoute que les parlementaires ont démontré à maintes reprises qu'ils trahissent le peuple :
- La Constitution dans son titre premier, consacre la souveraineté et l'indépendance de la nation. La souveraineté du peuple est réputée imprescriptible et inaliénable, ce qui n'a pas empêché toute une oligarchie de "droite" comme de "gauche", de prostituer la France à tous les intérêts capitalistes, étrangers et supra-nationaux. En quoi mon vote changera quelque chose si nous n'avons pas le contrôle de la monnaie, du commerce, des règles économiques les plus propres à satisfaire au bonheur de mes concitoyens ? Le peuple avait refusé par référendum le TCE en 2005 (rappelons que le référendum est décisionnel en France), et pourtant, quelle institution a autorisé la ratification du Traité de Lisbonne mais aussi tous les autres traités pourris qui ont suivi (T.S.C.G ; FESF ; MES et actuellement dans les cartons, TISA et TAFTA) ? 

LE PARLEMENT
- Tout parlementaire un peu sérieux, aurait observé que les écoutes de la NSA, l'affaire de l'interdiction de survol de l'avion d'Evo Morales de notre espace aérien début juillet 2013 ou encore l'annulation de vente des navires Mistral, constituent au sens des articles 411-2 à 8 du Code Pénal, des crimes d'intelligences avec des puissances étrangères. Qu'a fait le parlement ? S'est il constitué en Haute Cour pour juger M. Hollande et les ministres concernés par ces affaires ? Absolument pas. En revanche, nous avons bien vu le Parlement autoriser l'annulation de vente des navires Mistral à la Russie par un vote. Et vous souhaitez que je fasse confiance à des mandataires du peuple qui trahissent nos intérêts fondamentaux et notre indépendance ?

4) Évoquons maintenant la légitimité de la représentation politique. Vous admettrez si vous disposez d'un peu d'honnêteté intellectuelle, que lorsque les grands médias PUBLICS et privés pratiquent une propagande éhontée pour certains candidats soit disant "modérés" (je considère que les traîtres ne sont pas des modérés), CENSURENT d'autres candidats plus alternatifs ou réduisent le débat intellectuel à des échanges entre libéraux et européïstes convaincus visant à marginaliser tous les penseurs démocrates, régulateurs et hostiles à l'U.E (à juste titre), il n'y a pas de réel débat, ni même de choix laissé à la population. Et ce n'est pas la dernière réforme du Code électoral (et du CSA en particulier) qui va améliorer les choses. Si je dois choisir entre la peste et le choléra, je choisi la révolution (j'y viendrai en fin de courriel).

5) Un autre aspect de cette légitimité est le terme même de "représentation", notamment au sein du parlement. Si le Gouvernement a la charge d'apporter une vision et une cohérence dans ses politiques publiques, le parlement est censé représenter fidèlement la nation pour assurer son réel rôle de contre-pouvoir. Or, pour que le parlement soit un échantillon représentatif (fidèle) de la diversité du peuple, l'élection est une fausse route. L'élection supposant les divisions intestines des Français par les partis politiques (pourquoi la Laïcité s'arrête-t-elle aux religions ?), elle ne permet de nominer au parlement, que des partisans du PS et de l'UMP pour son écrasante majorité, soit le régime des copains. Les petites formations politiques ou les citoyens sans parti n'ont pas les moyens et la visibilité pour mettre en déroute électorale votre oligarchie (pardonnez moi de me montrer dur). En outre, le régime électoral, contrairement au suffrage par le sort, ne permettra pas de disposer au parlement, de députés et sénateurs sans attaches partisanes ou idéologiques particulières, avec autant de femmes que d'hommes, de vieux que de jeunes, de Français issus de l'immigration comme de Français de "souche".

Autrement dit, l'élection au niveau du parlement continue de nous imposer une armée de traîtres entre deux ages, tous blancs, majoritairement des hommes, et totalement asservis aux directives des chefs de parti. Par exemple, la pire pourriture du PS qu'est Bruno Le Roux (Cambadélis prétend tout de même à ce titre avec Fabius et Valls), n'a cessé de harceler vos troupes pour que vous votiez toutes les saloperies émanant de Bruxelles, ainsi que la loi travail clairement contestée par la majorité des Français. Vous n'avez pas écouté les Français, vous avez écouté un responsable de parti, lui-même au service d'intérêts étrangers et privés. Ce qui ne restera pas sans conséquences pour sa carrière.

Voila pourquoi Madame, si je trouve que le vote contraignant peut être une bonne mesure, il ne pourra cependant qu'exacerber la défiance des Français pour leur oligarchie si d'autres réformes constitutionnelles et électorales ne sont pas produites pour donner au peuple un réel pouvoir démocratique. Vous n'obtiendrez au mieux, qu'une poussée du vote blanc, ce qui ne changera rien à l'affaire puisqu'il n'y a pas de quorum pour déclarer une élection non valable et la réorganiser. Actuellement, l'on sait en prenant tous les chiffres des derniers suffrages, que les grands partis n'obtiennent fondamentalement que le soutien de 15 % des Français chacun. Avec quelle légitimité peut on imposer des lois au peuple dans ce cadre ?

CONCLUSION
Je vous le disais, je suis activiste. Je milite pour que la France sorte de toute urgence de l'U.E ; l'euro et l'OTAN (et tout slogan anxiogène sur la question m'indiffère, je suis éduqué sur l'économie, le droit et les traités), et établisse une Constitution démocratique en France. Non pas une Constitution qui supprimerait des institutions représentatives, mais les contrôlerait mieux et les soumettrait de toute façon au pouvoir du peuple de légiférer et foutre à la porte les mandataires qui le trahissent.

Les révolutions sont des phénomènes cycliques et je pense que nous sommes très proches de la prochaine. Je ne vous dirais pas comment je compte avec d'autres la mener, mais toujours est-il que je tiens à vous avertir, que si nos parlementaires continuent de nous trahir ostensiblement avant l'explosion finale, je crains que malgré le pacifisme d'une partie d'entre nous, nous finissions par retrouver des politiciens pendus sur place publique un jour ou l'autre. D'autant que les leaders d'une révolution n'ont jamais totalement la main sur les actions d'un peuple en colère. Et vous n'imaginez pas à quel point la colère est immense dans les foyers, loin des ors de la République.

J'espère que vous aurez la bien-séance de me répondre, et que vous comprendrez quel est le sens profond du message que je vous délivre.
Bien cordialement,

Sylvain Baron

mardi 20 septembre 2016

Nos ancêtres les Gaulois: halte à la mauvaise foi politicienne


Patrick Karam, orateur national de Nicolas Sarkozy en charge des outre-mer, de la diversité et des chrétiens d'orient, qui rappelle qu'il est lui-même Guadeloupéen d'origine libanaise, dénonce le mauvais procès fait à Nicolas Sarkozy qui consiste à isoler des propos sortis de leur contexte pour les déformer et les manipuler.

En effet, en déclarant "Quelle que soit la nationalité de vos parents... Dès que l’on devient Français, nos ancêtres sont Gaulois. J’aime la France. J’apprends l’histoire de France je vis comme un Français", doit se dire celui qui devient français", il ne prétend absolument pas que tous les ancêtres des Français sont Gaulois, dans son sens ethnique ou racial mais il fait bien référence à l'histoire, à la culture et aux valeurs de la France.

Lui faire ce procès est d'autant plus absurde qu'il est lui-même d'origine étrangère, grecque et hongroise et qu'il se présente souvent comme un Français de sang-mêlé.

D'ailleurs dans ce même discours, il précise que ses ancêtres qui sont étrangers sont les "ancêtres de la France" : "Mon père est hongrois, on ne m'a pas appris l'histoire de la Hongrie. Mon grand-père maternel est grec, on ne m'a pas appris l'histoire de la Grèce. Au moment où je suis Français, j'aime la France, j'apprends l'histoire de France, je parle le français et mes ancêtres sont les ancêtres de la France."

Son positionnement est constant quant à la diversité des origines qui ont construit la France.

Le 21 juin 2009 en inaugurant l'aéroport Aimé Césaire en Martinique, le président Nicolas Sarkozy rappelait que "La France a une identité plurielle. Elle s’est construite par enrichissements mutuels."

Le 19 janvier 2012, il déclarait dans ses voeux à La Réunion: "Je voudrais dire à ceux qui nous écoutent, de métropole ou d’outre-mer, que nos 12 territoires sont indissociables de l’identité de notre pays. Ils sont consubstantiels de ce qu’est la France"

Lorsque le 10 octobre 2015, il justifie le choix d'écarter Nadine Morano des régionales parce qu'elle avait évoqué une "France, pays de race blanche", il déclarait "La France est-elle une race ? Non. C'est un principe fondamental, car derrière la race, il y a immédiatement la pureté. C'est une ligne infranchissable... Aux Français qui sont tentés d'approuver ce propos, je veux dire à quel point il est dangereux au regard de l'histoire d'associer notre pays à une race."

Au regard donc de toutes ses positions passées, on comprend que dans ce raccourci percutant, Nicolas Sarkozy entend rappeler une évidence: lorsqu'on souhaite devenir Français, on doit partager son histoire, sa culture ses valeurs, On hérite de ses traditions et on doit assumer ses bons et ses mauvais côtés, ses héros, ses grandes figures, ses combats, ses victoires, ses défaites, ses souffrances.

Il entend surtout rappeler une évidence à ceux qui demandent la nationalité française tout en prétendant vouloir imposer leur propre histoire et leur propre culture: que la loi de la République est supérieure à la loi de la religion, que le refus de serrer la main aux femmes ou de les laisser soigner par un homme n'est pas acceptable et que la volonté d'imposer la burka, l'excision ou encore la polygamie, ne sont pas compatibles avec notre histoire, nos traditions, nos règles.

La campagne électorale n'excuse pas tout. Patrick Karam appelle à la retenue, à la bonne foi et à la dignité dans le débat national.

Les deux Hillary Clinton


Hillary Clinton a été victime d’un malaise lors de la cérémonie de commémoration de l’attentat du 11-Septembre à New York. Une heure plus tard, elle sortait de son appartement, lunettes noires au visage, pour saluer la foule et affirmer qu’elle était en bonne forme.

L’examen des photographies atteste que la personne sortie de l’appartement n’est pas Madame Clinton. Si l’on peut discuter longuement —malgré les lunettes noires— des rides de son visage, la taille de son bassin ne correspond pas du tout.

source

dimanche 11 septembre 2016

LE 11 SEPTEMBRE 2016, LE 1 MESKEREM 2009 C'EST NOUVEL AN ÉTHIOPIEN


Aujourd’hui dimanche 11 setembre 2016 nous sommes le MESKEREM 1 soit le jour des célébrations de l’ENKUSTATASH à savoir le nouvel an éthiopien qui dans le calendrier qui grégorien utilisé en occident correspond à la date du 11 septembre et du 12 septembre les années bissextiles.

Le calendrier éthiopien (amharique: የኢትዮጵያ ዘመን አቆጣጠር ?; yä'Ityoṗṗya zaman aḳoṭaṭär) et est basé sur le calendrier alexandrin ou copte ancien. Il dispose de 12 mois de 30 jours, plus un mois de cinq jours ou six jours dans une année bissextile. le calendrier julien à environ 7à 8 ans de moins que le calendrier grégorien.

Aujourd’hui donc en Ethiopie c’est le 1er jour de MESKEREM le premier jour de de l’année 2009 , une jour de célébration de la grande Makeda (reine de Saba) et de la fin des pluies.

Bonne ENKUTATASH, happy ethiopian new year,

jeudi 8 septembre 2016

L’activiste de Ferguson Darren Seals retrouvé assassiné par balles dans une voiture en feu


Lorsque Michael Brown a été tué par balles par un officier de police blanc il y a deux ans, Darren Seals était un des militants les plus rebelles, menant des manifestations à travers la ville. Il avait mis en place le boycott des candidats démocratiques durant les élections locales après avoir affirmé qu’ils avaient échoué quant à la protection de la vie des noirs. Et le jour où le grand jury a refusé d’inculper l’officier de police de Ferguson, Darren Wilson, Seals avait soutenu la mère de Brown alors qu’elle s’effondrait.

Mardi, Seals a été retrouvé mort, ont précisé les autorités, dans une voiture en feu en dehors de la ville. Il avait 29 ans.

Les officiers et le département de police du comté de St Louis avaient été appelés pour un véhicule en feu dans le nord du comté aux environs de 01h50 ce matin là, a reporté le St Louis American. Lorsqu’elles sont arrivées, les autorités ont retrouvé le corps de Seals dans la voiture calcinée. Il avait été tué par balles, a raconté la police au journal.

Les autorités mènent des investigations sur l’incident en tant que homicide, d’après le St Louis Post-Dispatch, mais n’a communiqué aucune information sur d’éventuels suspects ou motivations.

Sur la toile, les amis et autres connaissances expriment leur tristesse.

“ Nous pouvons vivre dans un monde où personne ne meurt à cause de la violence. Personne ne mérite de mourir », a tweeté mardi après-midi Deray Mckesson, principal militant du mouvement Black Lives Matter. « Nous ne partagions pas toujours les mêmes opinions, mais il devrait être vivant aujourd’hui ».

Johnetta “Netta” Elzie, un autre leader au sein des manifestations de Ferguson, ayant grandi au nord du comté de St Louis, a rédigé une série de tweets exprimant son chagrin et sa consternation :

« C’est un jour difficile. Vraiment difficile »

« J’espère que son âme est en paix. Je ne sais vraiment pas quoi dire d’autre »

« Que la paix règne sur les manifestants de Ferguson »

« C’est vraiment difficile. Nous n’avons jamais eu à traverser ce genre d’épreuve ensemble auparavant ». Dans sa propre bio sur Twitter, Seals se décrivait comme un « Homme d’affaires, Révolutionnaire, Activiste, Résolument Noir, Afrikain en AmériKKKe, Combattant, Leader ».

Il était mieux connu pour son activisme local. Un article du Washington Post de 2014 décrivait Seals comme un « ouvrier et musicien Hip-Hop ». Dans cet article, Seals définissait sa tentative d’obliger les Démocrates à déloger les responsables du Parti Libéral en votant pour les Républicains blancs aux élections locales cet automne.

« Le fait qu’ils aient le D (sorry Im not about politics, I dont know what the D refers to !!) près de leur nom ne signifie absolument rien » a déclaré Seals au Post. « Le monde nous regarde aujourd’hui. Il est temps d’asseoir notre pouvoir. » À cette époque, Seals vivait à seulement quelques pâtés de maison de l’endroit où Brown, un adolescent noir non armé, avait été tué par balles par Wilson en 2014. Quatre mois après, lorsque le procureur a pris la décision de ne pas poursuivre Wilson pour la mort de Brown, Seals a expliqué sur MTV ce qu’était le fait de consoler la mère en deuil du jeune homme.

« Concernant la mère de Mike Brown qui s’est effondrée dans mes bras — elle était littéralement en larmes dans mes bras — c’était comme si je sentais son âme pleurer » a-t-il dit. « Ce sont des larmes différentes. J’ai déjà vu des personnes en pleurs, mais elle était réellement blessée. Et ça m’a touché. Ça nous a tous blessés ».

Plus récemment, Seals avait vivement exprimé son soutien au quaterback du San Francisco 49ers Colin Kaepernick, qui a fait les unes ces dernières semaines pour être resté assis et s’être agenouillé pendant l’hymne national aux NFL football games afin de faire prendre conscience de l’inégalité raciale qui sévit aux États-Unis.

SOURCE: http://www.chicagotribune.com/…/ct-darren-seals-ferguson-ac…

Traduit par WordY Caribbean Association

NDLR: Une pensée pour tous nos Frères et Soeurs tués simplement parce-qu'ils réclament plus de JUSTICE et d'ÉQUITÉ pour les communautés Noires partout dans le monde.

Que leurs Âmes reposent en Paix.