mercredi 20 septembre 2017

AU COMBLE DE L'IMPUDENCE...!


C'est donc à la tribune même de l'illustre assemblée, cette institution créée selon la sagesse des hommes afin de pouvoir procéder en toutes circonstances, à un règlement pacifique des conflits, que le représentant de la nation la plus belliciste que notre Terre aura jamais portée, s'en est venu proférer avec une incroyable obscénité, des menaces de dévastation d'un pays qui à cette heure, n'a mené aucune action contre aucun autre...

L'argumentaire n'est pas nouveau, il a déjà été employé par un dirigeant de triste mémoire de cette même nation, auquel les peuples du proche-orient doivent un océan de douleurs, et il consiste à dire qu'il conviendrait de faire préventivement la guerre, pour ne pas risquer de la subir...

Ce ne sera pas la première fois que des malfaisants s'emploieront à instrumentaliser l'institution de règlement pacifique des conflits, pour en obtenir en la déviant totalement de sa vocation fondamentale, l'aval, afin de mener une guerre criminelle. Mais malheureusement, nous ne sommes plus en ces temps où un brillant ministre des affaires étrangères de notre nation, parvenait à les confondre, sous les applaudissements des nations désireuses de paix...

Richard Pulvar

vendredi 15 septembre 2017

Consultations "complexes" la double peine appliquée aux patients cancéreux, obèses, malvoyants...


TARIFS - À partir du 1er novembre 2017, deux nouveaux types de consultations vont apparaître chez votre médecin (généraliste ou spécialiste). Une consultation dite "complexe" sera désormais tarifée à 46 euros et une consultation "très complexe" sera, elle, facturée 60 euros. Voici les cas précis où ces tarifs seront appliqués. Suite


Ça commence, un grand  pas vers la libéralisation de la médecine, quoique avec les dépassements d'honoraire  on avait déjà franchi un pas.

D'un autre côté, que ceci se mette en place sous Macron n'est guère étonnant, les macronistes ont une certaine propension à s'en prendre aux moins nantis, aux plus pauvres de notre société, maintenant  avoir dans le collimateur les cancéreux, malvoyants, les obèses,  faire payer plus cher la consultation aux mal-en-point  est un glissement tout naturel pour ces enviandés.

mercredi 13 septembre 2017

La France va droit dans le mur !


Portugal : un redressement économique et social qui prend Bruxelles à contre-pied

La France quant à elle renforce sa politique d'austérité, ce qui occasionnera subséquemment un accroissement de la misère et une augmentation du chômage, ainsi qu'une pressurisation fiscale excessive sans pour autant réussir à réduire substantiellement la dette publique, relancer l'économie et freiner la montée du chômage.

Nous allons vers un accroissement de la misère, une recrudescence de la précarité, une paupérisation massive de la population, la situation se dégradera à cause d'une politique économique insane.

Evariste Zephyrin

mardi 12 septembre 2017

Bande de fainéants !


Comme à la foire, le bonimenteur qui nous sert de président vient allécher les sinistrés saint-martinois avec ses propos artificieux et des promesses fallacieuses.

Les fainéants répondent au président raté !


Le président stipendié des Rothschild a profité pour se rendre en Guadeloupe faire des salamalecs aux sinistrés saint-martinois, et ainsi d'éviter de se confronter aux manifestants, qui battent le pavé contre sa politique visant à réduire les droits et la protection des salariés.

Une amie m'écrivait que face à ces rapaces il fallait sortir les pieux, j'ai pris ça comme une boutade, mais les événements de Saint-Martin ont montré qu'en cas de crise extrême, que les gens de peu, les gens de rien, du moins une partie d'entre eux se transforment rapidement en bêtes sauvages, en barbare, alors il n'est pas dit que 1789 soit derrière nous et que les pieux ne serviront de porte tête de ceux qui veulent nous esclaver.

#LoiTravailXXL

Evariste Zephyrin

jeudi 7 septembre 2017

A quoi sert un député LREM ?


Une députée LREM organise des visites de l’Assemblée facturées 119 euros



On est dans un système libéral, on ne va pas s'en prendre à la petite entreprise, laissons cette dame faire son beurre, elle officie en tant que guide touriste à l'Assemblée, il faut bien qu'elle s'occupe vu que les députés LREM n'ont à faire, rien à dire, ils ont signé un accord les obligeant à voter ce que le "groupe" a décidé.

Allez ma petite dame, un euro de gagné est un euro dans la poche !

La réaction de Kémi Séba suite à son expulsion du Sénégal.

La réaction de Kémi Séba suite à  son expulsion du Sénégal. 



Le gouvernement de Maky Sall lui reproche d'avoir tenu des « propos désobligeants ». Kemi Seba vient d'être expulsé du Sénégal vers la France, dans la nuit du 6 au 7 septembre 2017. La lecture du communiqué de presse diffusé par le ministère de l'intérieur sénégalais, qui tente ainsi de se justifier, est tout simplement désopilante et/ou délirante (à vous de voir) :

- Les autorités sénégalaises jettent gratuitement la suspicion sur Kemi Seba à propos de sa qualité de président de l'association (via la formulation « il se présente comme... »)

- Les autorités sénégalaises lui reprochent également d'avoir été « traduit en justice ». Ce qu'elles ne disent pas, c'est que Kemi Seba a été traduit injustement en justice pour les faits mentionnés, et qu'il a été relaxé. N'importe qui peut traduire n'importe qui d'autre en justice, ce n'est pas une preuve ou même un signe quelconque de culpabilité.

- Les autorités sénégalaises lui reprochent « les propos désobligeants qu'il formule à l'encontre des chefs d'Etat et dirigeants africains » ; ce faisant, elles reconnaissent que le Sénégal est une dictature (car c'est dans une dictature qu'il est interdit d'être désobligeant avec les dirigeants du pays).

- Les autorités sénégalaises, enfin, préjugent que Kemi Seba « envisagerait » (on est loin d'un acte tangible...) d'appeler à des rassemblements, qu'elles estiment « intempestives »

Nous avons posé quelques questions à Kemi Seba lors de son arrivée à l'aéroport d'Orly. Il appelle à des rassemblements le samedi 16 septembre dans les capitales africaines francophones, à Paris, et dans les caraïbes.

Propos recueillis par Sly et Raphaël Berland

http://www.cercledesvolontaires.fr